LEONOR FINI

Né à Buenos Aires d’une mère italienne et d’un père argentin, son enfance et son adolescence se passent à Trieste et Milan en Italie. En 1937, elle quitte l’Italie pour Paris et rencontre André Breton et les surréalistes. Léonor Fini adorait les chats, elle a peint de nombreux tableaux et dessiné plusieurs esquisses et aquarelles en hommage aux chats. En 1977, elle consacra même un livre entièrement dédié à sa passion pour les félidés, Miroir des chats.

Sa première exposition monographique a lieu à New York, en 1939. De 1939 à sa mort, on a recensé plus de 45 expositions personnelles en Europe et aux États-Unis. Plusieurs rétrospectives lui ont été consacrées en Belgique (1965), à Tokyo (1972) et Paris (1986).