LOUTTRE-B

Louttre.B, pseudonyme de Marc-Antoine Bissière, est né le 15 juillet 1926 à Paris où il est mort le 6 avril 2012, est un peintre et un graveur français, dont l’œuvre d’abord non figurative se développe à partir de 1962 dans le sens d’une « représentation allusive » tout à la fois poétique et humoristique.

En février 1944 il participe, sous le nom d’Antoine Bissière, à une exposition à la Galerie de France, préfacée par Gaston Diehl.
À partir de 1945, Louttre travaille avec Bissière, son père. En 1949, Louttre s’installe à Paris. La galerie Pierre Loeb présente ses peintures en 1957 et la galerie Jeanne Bucher en 1959 (préface de Jacques Lassaigne). Il expose parallèlement au Salon de mai puis au Salon des Réalités Nouvelles. En 1960, il commence à graver le linoléum et le bois en taille douce. Il est en 1961 lauréat de la deuxième Biennale de Paris. À partir de 1962, il se détourne de la non figuration signant désormais ses toiles Louttre-B. De 1965 à 1967 il réalise une série de peintures au sable. Il est, en 1966, lauréat de la cinquième Biennale de la gravure de Tokyo et, en 1967, de la Triennale de Grenchen, en Suisse. En 1970, la galerie Jeanne Bucher expose, préfacées par Gaëtan Picon, les « gravures pour le mur » (2 mètres par 3 mètres) Louttre-B présente près d’une centaine d’expositions particulières de ses peintures et gravures à Paris (notamment à la galerie Fabien Boulakia entre 1979 et 1987, puis à la galerie Le Troisième Œil) mais aussi en Allemagne, au Danemark, au Luxembourg, aux Pays-Bas, en Suède et en Suisse. Il réalise plusieurs livres et, à partir de 1966, des sculptures monumentales en ciment, principalement pour des bâtiments publics.